University of Limerick Institutional Repository

La communauté irlandophone et les Irlandais

DSpace Repository

Show simple item record

dc.contributor.author Ó hIfearnáin, Tadhg
dc.date.accessioned 2015-01-07T17:17:24Z
dc.date.available 2015-01-07T17:17:24Z
dc.date.issued 1996
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/10344/4223
dc.description peer-reviewed en_US
dc.description.abstract L' irlandais est une des trois langues gaéliques, les autres étant Ie gaélique d'Écosse et Ie gaélique de l'Ile de Man, ou mannois. Ces trois langues sont très proches l'une de l'autre au niveau linguistique, et un locuteur de l'irlandais peut, dans une certaine mesure, comprendre un locuteur du gaélique d'Écosse, s'il prête bien I' oreille ! La langue moderne écrite présente encore moins de problèmes. En fait les deux principales langues gaéliques ont toujours utilisé Ie même système d'écriture et ont eu une même langue et orthographe littéraires jusqu'à la fin du Moyen-Age. Le nombre de locuteurs de l'irlandais, tout comme ceux de sa langue-soeur écossaise, a connu un déclin assez dramatique depuis la fin du seizième siècle, et notamment depuis deux cents ans. Ce déclin de la langue n'est qu'un des résultats de profonds changements socio-culturels en Irlande, eux-mêmes provoqués par Ie bouleversement politique dans Ie pays durant Ie dix-septième et dix-huitième siècles. Ce sont les structures du pouvoir qui ont changé pendant cette époque. Le système politique, économique, social et donc culturel se faisait remplacer par les nouvelles structures de l' empire domestique anglais, un processus que nous connaissons sous Ie nom du colonialisme interne depuis l'ouvrage de Michael Hechter (1975). L'utilisation de la langue gaélique étant un phénomène social, Ie renversement de la société a aussi entraîné une crise linguistique. Quand les Irlandais ont commencé à maîtriser leur nouvelle situation et se sont mis à reconstruire leur nation sous forme d'état moderne au début de ce siècle, il ne restait qu'un petit pourcentage de la population qui parIait toujours Ie gaélique. Le renouveau linguistique fait partie du discours nationaliste depuis la fin du dix-neuvième siècle, et demeure central dans Ie discours de l'etat moderne, mais les structures du pouvoir sont néanmoins dans les mains d'une population à grande majorité anglophone. C'est cette juxtaposition entre une Irlande indépendante qui se veut gaélique d'un côté et la politique nationale envers les locuteurs de cette langue de I' autre qui sera Ie thème central de cette courte intervention. en_US
dc.language.iso eng en_US
dc.publisher Institut Culturel de Bretagne en_US
dc.relation.ispartofseries Les Relations Entre La Bretagne Et L'Irlande 1970-2000,;pp. 101-109
dc.relation.uri http://www.culture-bretagne.org/
dc.subject Irlandais en_US
dc.title La communauté irlandophone et les Irlandais en_US
dc.type info:eu-repo/semantics/bookPart en_US
dc.type.supercollection all_ul_research en_US
dc.type.supercollection ul_published_reviewed en_US
dc.date.updated 2015-01-07T17:10:17Z
dc.description.version PUBLISHED
dc.rights.accessrights info:eu-repo/semantics/openAccess en_US
dc.internal.rssid 1112799
dc.internal.copyrightchecked Yes
dc.description.status Peer reviewed


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search ULIR


Browse

My Account

Statistics